Le blog du parapente – matériel – Guides d'achat
Header

Choisir sa sellette – Guide d’achat

janvier 28th, 2013 | Posted by Cyrille Marck in Tout savoir sur le parapente

La sellette, bien que d’un coût inférieur à celui de la voile, est un élément essentiel de votre équipement. En effet on y passe des heures assis, elle nous transmet des informations, elle peut sauver notre colonne, et bien souvent on la garde plus longtemps qu’une aile.

De plus, le marché des sellettes est bien plus segmenté que celui des parapentes, et il peut être difficile de s’y retrouver.

A l’instar des voiles, on est souvent soumis à des dilemnes et des compromis à faire. Sellette légère ou renforcée ? Couchée ou assise ? Vais-je pouvoir progresser avec cette sellette ? L’airbag est-il mieux que la mousse ? Autant de questions auxquelles je tâcherai de répondre en reprenant les questions fréquentes des pilotes aux revendeurs. Nous garderons tout au long de l’article une chose en tête :

Le produit adapté à toutes les pratiques n’existe pas mais toutes les sellettes permettent tous les types de vol.

Ce guide sera traité à la manière de l’article « Choisir son parapente », par critères de choix décisifs. Il comporte un descriptif de chaque critère, puis un tableau récapitulatif des avantages et inconvénients de chaque paramètre de choix. Il a été élaboré à l’aide de pilotes, de revendeurs, et d’un fabricant de sellettes très connu.

Après avoir lu cet article, vous serez fixés sur le choix de votre future sellette !

Les types de protection.

 

Sellette string

Sellette airbag

Sellette mousse bag

Nous pouvons trouver trois types de protection, de la plus faible (aucune), à la plus efficace (airbag), en passant par le compromis (mousse).

L’airbag est recommandé pour les personnes les plus fragiles, la mousse est privilégiée par les sportifs et amateurs de freestyle, et les sellettes « string » sont utilisées en vol-rando ou en voyage.

On notera que les très pratiques sellettes réversibles sont pratiquement toutes dotées d’un airbag.

PROTECTION Avantages Inconvénients
Airbag La protection la plus efficace.Permet un rangement plus compact.Légereté Protection diminuée après le premier impact, dans des arbres par exemple.Esthétique qui ne plait pas à tout le monde.Moins d’aérodynamisme.Usure en cas de chocs répétés.

Protection à 100% apres quelques secondes de vol.

Mousse Sellette plus profilée et compact lors de l’utilisation.Protection continue durant les chocs répétés et les glissades. Protection moins efficace.Encombrement de la sellette dans le sac.Poids
Aucune protection Légèreté de la sellette, et donc du sac.Plus de mobilité au décollage.Aérodynamisme. Impact interdit !

 

Les styles d’assise.

Autrement dit, là où l’on pose ses fesses. Historiquement et dans la majorité des produits on trouve des planchettes. Il existe également des sellettes à cuissardes, plus légères et agréables au gonflages, ou encore des sellettes hamac (certains cocons).

STYLE D’ASSISE Avantages Inconvénients
Cuissardes Gain de poids.Ressenti de la masse d’air accentué.Confort, sur les modèles pas trop radicaux.Liberté de mouvements au gonflage. Mouvements parfois instabilisants.Inconfortable après 1 ou 2 h de vol.
Planchette Stable et robuste.Protection à l’impact supplémentaire.Appuis sellette amplifiés. (effet levier).Précision de pilotage Lourd en bois.Fragile et cher en carbone.Sellette dans les mollets au gonflage.
Hamac (cocons) Gain de poids.Confort d’une planchette.Moins de creux d’assise. Pilotage en incident de vol plus exigent.Ne convient pas à tous les pilotes au niveau des sensations.

 

Quelle position adopter selon mon niveau et ma pratique ?

 

Sellette assise

Sellette semi-inclinée

Sellette couchée

 

Il est vivement recommandé d’augmenter l’inclinaison de la sellette en fonction de son niveau, ou plutôt, il n’est pas recommandé à un débutant de trop s’incliner. J’ai défini sommairement les types de pratiques ci-dessous. Il est évidemment réducteur de résumer le parapente à 6 styles de vol, mais la plupart des pilotes peuvent s’y retrouver.

TYPE DE PRATIQUE SELLETTE ADAPTEE
Vols ballistiques, (<30min) Sellette assise classique
mini voiles, speed riding, vol rando Sellette légère, réversible, ou à cuissardes
Vols sur site de 1/2h, 1h Sellette assise ou semi-inclinée
Petits cross, vols de durée Sellette assise à couchée
Voltige, freestyle Sellette assise
Cross, compétition Sellette semi-inclinée à couchée

 

Evidemment, on peut faire du cross avec une sellette d’école ou de l’acro avec une sellette à cuissardes… ce n’est juste pas le plus adapté.

POSITION Avantages Inconvénients
Assis Passage assis-debout facile.Bonne visibilité devant soi.Facilité à gérer les incidents de vol  Perte d’aérodynamismeUtilisation cale-pieds coupant la circulation après 1h.
Semi-incliné Confort en vol prolongéPilotage au cale-pieds agréable.Polyvalence: cross, petits vols. Passage assis-debout moins rapideVol assis inconfortable.Visibilité devant soi réduite. 
Couché/cocon Confort en vol prolongéAérodynamismeUsage acélérateur plus facile  Passage couché-debout difficile.Vol assis impossible.Faible protection dorsale sur la plupart des sellettes. (Mousse)Aucune visibilité devant soi en dessous.

Risque de twist en cas d’incident de vol

 

 

Poids et prix, facteurs décisifs du compromis.

 

Le matériel de parapente s’allège, mais n’est pas forcément une priorité pour tous.

Une chose est sûre, plus on monte en gamme, plus c’est cher et lourd. Ainsi, une sellette assise airbag classique coûte un peu plus de 500€  , tandis qu’un cocon de compétition dépasse les 1200€.

On trouve également différents prix de sellettes assises, semi-inclinées, et couchées. ne fois votre position choisie, c’est evidemment le budget qui arrêtera votre choix.

 

Poche parachute intégrée, sellette réversible, que choisir ?

Certaines sellettes sont livrées sans poche parachute intégrée, ce qui oblige le pilote à prévoir un conteneur ventral. Si certaines pratiques excluent le parachute de secours comme speed-riding, le vol rando ultra light, ou le gonflage au sol, le port du secours est reconnu aujourd’hui comme obligatoire par les moeurs. Pensez-y, la manipulation du secours ventral présente une contrainte supplémentaire qui peut être pénible si on n’a pas vraiment besoin du gain de poids généré par la sellette rando.

Ces dernières sont souvent réversible pour les modèles les plus raffinés. C’est un système qui se fait de plus en plus pour gagner du poids, du volume, et ainsi manipuler plus aisément son sac qui pèse souvent un bon kilogramme.

 

REVERSIBLE Avantages Inconvénients
Réversible Dispense de sac de portage. (>1kg)Airbag inclus.Pack plus compact.  Plus fragile au transport.Airbag uniquement.
PARACHUTE Avantages Inconvénients
Poche parachute non-intégrée Gain de poids sur la sellette.Possibilité de voler et gonfler sans secours. Enlever et remettre le parachute prends 1 minute Manipulation supplémentaire pour fixer le secours en position ventrale.
Poche parachute intégrée Pas de manipulation à effectuer. Léger surpoids de la sellette dû au conteneur.

 

 

 

Le choix de la taille.

 

Les constructeurs proposent des tables de choix de la sellette en fonction de votre taille et votre poids comme illustré ci-dessous.  Je vous invite à les consulter sur leurs sites web.

Grille de choix de taille sellette (Advance)

Il est préférable d’avoir une sellette un peu grande quitte à rogner un peu la planchette au papier de verre ou à la scie sauteuse (je ne plaisante pas !).

 

Conclusion : Avantages et inconvénients de chaque catégorie de sellette.

 

 

Vous l’aurez sûrement compris, il est impossible qu’une sellette soit parfaite sur tous les points. On ne peut pas avoir la légèreté et le confort absolu, l’aérodynamisme et la facilité.. je continue ?

En réflichissant un peu, il est possible de faire le bon choix sans essayer une sellette.  Néanmoins, pour confirmer un choix, un revendeur pourra vous en faire essayer une en portique, ou vous en envoyer une pour essai dans votre propre portique.

Il peut être pertinent de posséder deux sellettes destinées à des usages différente. Une sellette rando réversible et une sellette cocon, par exemple. Une sellette spéciale, et une sellette de tous les jours, comme un automobiliste peut rouler en moto le week-end, et en voiture la semaine.

Si vous hésitez sur un choix, n’hésitez-pas à publier un message auquel je vous répondrai. Votre question servira certainement à un autre pilote.

 

En attendant les vols, bon ski à tous.

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 You can leave a response, or trackback.

29 Responses

  • Beaup says:

    Bonjour

    Merci pour cette présentation complète.
    Qu’elle est la largeur du plateau (bois ou carbone) en fonction de la taille de la sellette (M ou L). En prime on peut être petit mais avec une largeur de bassins plus large que la moyenne
    Y a t’il une norme? Sur aucune des présentation actuelles on mentionne la largeur du plateau en fonction de la taille de la sellette. (Karma 2 et WV Haska)
    Le fait aussi de réduire la largeur du plateau peut entrainé un comportement différent en vol.

    Je vous remercie à l’avance pour votre réponse

    • Bonjour Beaup,

      la largeur de la sellette dépend de la taille de la sellette. Les constructeurs créent des homothéties pour chaque modèle. Plus on monte en taille, plus le plateau est large.
      Il n’y a pas de norme, chacun fait ce qu’il veut, certaines sellettes n’ont même pas de planchette.
      Sup’air donne sur son site les dimensions de ses sellettes, incluant la largeur de l’assise :
      http://supair.fr/products/fr/sellette/cross-131.html

      Ex: Une sellette XL est autant étudiée pour un pilote svelte de 1m95 que pour un pilote rond de 1m80.
      Une planchette peut effectivement être trop large pour un pilote (le pilote svelte de mon exemple), qui devra la raboter sur les bords. Si la planchette est trop large on a l’impression de flotter dans sa sellette et le pilotage ne sera pas précis. C’est très désagréable.
      A l’inverse on sera trop étriqué dans une sellette trop étroite.

      Si tu as d’autres questions n’hésite pas,

      sportivement

      Cyrille

  • Guy says:

    Salut Cyrille,

    Sais tu quel est le maximum que l’on peut raboter en largeur sur un planchette bois ?
    Merci
    Guy

    • Hello Guy,
      dans l’absolu, tu peux la retirer, ça fonctionnera toujours (certaines sellettes cocon n’ont pas de planchette).
      Raisonnablement, commence par 5mm de chaque côté, voire moins. Il est plus facile d’en retirer que d’en rajouter si on a été trop « enthousiaste » ;-)
      Cyrille

  • Laurent.BARON says:

    Bonjour CYRILLE, voici ma question, j’ai une sellette ACCESS AIRBAG L, je mesure 1,75 pour 77klgs je n’ai qu’une 20ene de vols mais j’ai toujours du mal à sortir de ma sellette à L’ATERO et je trouve que je flotte un peux dedans en vol surtout sur les côtés, j’ai vu dans ce blog que tu disais que l’on pouvais enlever le plateau !!! Quel est l’incidence sur le vol et sur les sensation de pilotage ????
    Merci de ta réponse.
    Laurent

    • Hello Laurent,

      effectivement tu peux mais ce n’est pas forcément top. Je cite : »dans l’absolu » :-) Cette phrase peut effectivement prêter à confusion, je ne le conseille pas. J’ai juste déjà essayé et ça marche ! Ca fait comme les sellettes cocon hamac sans planchettes, mais la géométrie de l’Access n’est pas trop adaptée à cette modification.

      Vu ta taille une M semblerait plus adaptée chez Sup’Air, c’est normal que tu flottes dans une L. Tu as plusieurs options :
      -En trouver une plus petite
      -Raboter les côtés de la planchette de 5mm pour commencer
      -Attendre un peu et opter pour un modèle à ta taille dans une catégorie de sellettes plus élevée.

      Sportivement,

      Cyrille

      • Laurent.BARON says:

        Hello CYRILLE !!!! Merci pour tes conseils, je vais donc commencer par raboter un peux les bords et tester tout cela à mon prochain stage PERF ALPES avec le CEM en juin !!!!
        Bon vols à tous !!!!

  • Mazel says:

    Bonjour Cyril

    J ai comme voile une golden 3 de chez Gradient et une sellette sup air modéle Xalps acces et je suis à la recherche d’une 2° sellette (plutot string) éventuellement d’occasion pour faire des gonflages et des vols rando. Je mesure 1 m70 et pèse 68 k. Peux tu me conseiller quelques modèles qui ont un bon rapport qualité/prix et existe t il des tailles et si oui laquelle me conviendrait ?
    Merci d’avance pour ton aide.
    Bien cordialement
    Gilles

  • Cali says:

    Bonjour. Vos échanges m’éclairent un peu. J’ai 230 vols pour 6 années de pratique et je suis un parapentiste « calme ». Je ne cherche pas le vol du siècle en thermique mais juste monter au déco à pied et revenir en vol.J’ai acheté il y a 3 années une sellette réversible GIN Verso qui me permet d’avoir un bon portage pour un poids raisonnable. Auparavant j’avais une sellette classique GIN Gingo airlight.
    En l’air, je me sens maintenant plus « balloté » et pas vraiment mis en confiance. Est ce une impression ? est ce du à la sellette réversible avec plateau carbone qui transmet davantage? Et si je souhaite une sellette confortable et sécurisante pour un poids raisonnable, que me conseillez vous ? Merci !
    sportivement. Cali

    • Bonjour Cali,
      un plateau carbone ne transmet pas plus qu’un plateau en bois. Une sellette cocon ballote sur l’axe du lacet, c’est normal. Certaines paraissent instables sur le roulis, mais cela dépend des modèles.
      L’Impress 3 Advance était le bon compromis, la nouvelle Lightness 2 semble encore plus aboutie mais plus instable. C’est dur de juger !
      Pourquoi ne pas repasser sur une sellette plus classique, genre réversible. Tu peux mettre un cale pieds si tu aimes la position.

      Sportivement,

      Cyrille

    • Pascal says:

      Bonjour Cali, je viens de voler presque 2 ans avec un Gin Verso après une Supair Hybrid. La Gin Verso est magnifique point de vue détails pratiques et finition, mais elle bouge/transmet beaucoup plus. Ce n’est pas une impression. C’est parfois un avantage, mais personnellement, à la longue ça me fatigue et je ne m’y suis pas encore totalement habitué après presque 2 ans et 50 heures de vol. Je viens donc de changer pour une Advance Progress2 qui devrait être plus stable et que je me réjouis de tester en vol dans 10 jours à Teneriffe.

      Pascal.

  • lionel says:

    Merci pour cet article très intéressant et complet, ça aide :) . Je souhaite racheter une sellette access back ou altix 2 pour progresser, l’achat est réfléchi, mais je priviligie la sécurité et le confort, même si effectivement c’est lourd. Lionel

  • bundy says:

    Bonjour,
    J’ai bien lu, mais je suis toujours pas renseigné sur mon choix.
    Pour la faire courte, je débute en parapente et je voudrais m’acheter une selett. Le problème c’est que j’hésite entre deux modèles complètement différent. Pouvez-vous me conseiller.
    Alors j’hésite entre la selette sup’air access airbag, non réversible. Et la selette niviuk converse réversible. Je ne peux vraiment pas me décider. Merci de me conseiller.
    Merci d’avance.

  • Francois says:

    Bonjour Cyrille,
    La sellette kuik 2 + krashbox est-elle suffisament stable et « pilotable a la sellette » pour un debutant ?

    Cordialement,
    Francois

  • Anne-Claire Jude says:

    Bonjour, la sellette Altix est -elle bien pour un débutant ?
    Bien cordialement
    Anne-Claire Jude

  • Richard says:

    Salut Cyrille,
    je suis ton blogue depuis quelque temps et j’en profite pour te remercier pour tous les conseils.
    Je vole avec une Shamane réversible à laquelle j’ai ajouté un cocon (speedbag) et en option le parachute ventral.
    La sellette a de l’âge et je pense changer mais les choix sont rares pour mes options: semi-couché, pas réversible, parachute ventral. Je vole depuis une 20aine d’années et j’aime bien le vol-voyage. J’ai troqué récemment pour un Beamer, question sécurité et légèreté.
    Au plaisir de te lire,
    Richard

    • Salut Richard,

      tu peux prendre une sellette classique comme la Advance Success 3.
      Il suffirait de lui ajouter un cale-pieds et mettre la poche ventrale. Tu aurais juste la poche parachute intégrée de la sellette vide.
      Pourquoi rester sur un secours ventral ? C’est quand même une contrainte en plus.

      Cyrille

  • mylene says:

    Bonjour Cyrille,
    Je vole avec une Kortel Kamasutra2 (S) sous une hook3 et j’aimerais passer au cocon semi-ligh pour alleger mon sac sans trop deroger au comfortt. Je privilégierais avec mousse et planchette et pas de secours ventral. Ma kama m a habituée à une certaine stabilité rassurante. J ai essayé la delight2 supair mais je l’ai trouvé instable (contrairement à la kama pas de reglage de l ABS aux cuisses) de plus je n aime pas les boucles manuelles penibles à ouvrir. Bref, sortant d une Kama je suis evidemment exigeante.
    Quelle sellette me conseillerais-tu?
    merci

    • Bonjour Mylène,

      les sellettes semi-light, comme la Lightness 2, la Delight 2, ou la Kolibri sont effectivement dans un autre style.
      Elles n’ont pas de planchette (la delight a une « demi-planchette »), elles ont des boucles manuelles, et sont tellement légères qu’elles risquent de te faire descendre dans la fourchette de poids de ta voile. Une Lightness 2 pèse 5kg de moins qu’une Kamasutra 2 !
      Je crains que ce que tu décris : planchette, boucles auto, masse stabilisante… ne soit une grosse sellette cocon classique, comme la sup’air Skypper par exemple.
      Un produit sans planchette mais un peu plus raffiné que les light serait la Ozone Forza par exemple http://www.ozone-france.fr/sellettes/forza.html

      Le côté « grosse coquille protectrice » de ta Kamasutra va te manquer quelques temps mais on s’habitue vraiment au côté hamac de ces sellettes dernier cri.
      Si cela peut te rassurer, ces boucles carrées ne sont pas si contraignantes, et ce que nous ressentons comme de l’instabilité est plutôt de l’info en plus. Si tu souhaites brider la sellette, il faut juste resserrer la ventrale.
      Les appuis sont moins francs qu’avec une planchette, c’est certain, mais nous sommes des humains, on s’adapte à tout ! Voler sans planchette est très sympa. Je vole habituellement en Acro 3 ou en Base system (grosses sellettes d’acro à planchette), et la Lightness 2 est devenue depuis l’été dernier ma sellette de cross préférée ! Le feeling dedans est incroyable, il faut juste s’y habituer quelques heures.

      Voilà, j’ai l’impression de t’avoir plus embrouillé qu’autre chose mais j’espère que ces quelques éléments t’aideront à avancer dans ta réflexion.

      Sportivement,

      Cyrille

  • mylene says:

    Hop la, merci Cyrille.J ai prevu un essai de la Genie Lite2 qui est entre la delight2 et la skypper (en poids) mais faut encore qu’elle arrive en France …j espere pouvoir l essayer avant que les conditions de printemps ne deviennent trop fortes Ici dans le Sud ca sent le printemps.
    mylene

  • kiki says:

    Salut,
    Je decouvre tout juste le blog et c’est bien interessant tout ça. Débutant volant sous ellus 4 S avec kuik 2 je suis en train de chercher des renseignements pour du matos en vue de voyage, donc léger et surtout PEU ENCOMBRANT. Il y a d’un coté le module airbag reversible de chez kortel (volume 90L) compatible avec la kuik, mais d’un autre j’entends parler de ce pack kruyer/sac2 volume 60L qui me fait bien saliver (mais je reste dubitatif quant à la possibilité d’y ranger ma voile en terme de volume bien que selon certains commentaires lus à droite et à gauche ce serait faisable)… et enfin la radical 3 de chez sup air. J’aime avoir l’impression de voler en maillot de bain et pour ça les cuissardes c’est le top à mon goût.
    Un avis à ce sujet?

    Au plaisir de te lire

    Kiki

    • Salut Kiki,

      si tu as déjà une Kuik 2, le module airbag est idéal pour le voyage. Ce n’est pas LE plus léger mais c’est un bon compromis niveau confort. J’espère que tu as toujours un secours ventral avec toi au moins ?
      La Kruyer + Sak 2 est étudiée pour une aile light uniquement, même 90l c’est déjà peu pour une aile classique. idem pour la radicale, c’est étudié pour de la mini-voile ou du light.
      Perso pour le voyage j’utilise une sellette réversible avec secours intégré sous l’assise, voire une sellette string sans secours pour les destinations purement soaring.

      Bons vols,

      Cyrille

      • kiki says:

        Merci beaucoup pour les eclaircissements, c’est bien ce que je pensais quitte à avoir la kuik 2 autant prendre l’airbag reversible dédié plutot que d’investir dans une autre sellette + une autre aile, ce qui n’est pas d’actualité… pour le secours pas de soucis je vole avec la krashbox donc souscutal, il n’y aura plus qu’à rajouter le secours, un peu d’huile de coude pour le pliage et banzai..

        Merci encore

        kiki



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

no